Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Actualités de l'association

 

 

Nouveau ! Dès le 6 septembre...

L'association Réseau Bulle 23 réseau d'entraide et de solidarité pour toutes les personnes autistes en Creuse tiendra tout les lundis de 10h à 12h une permanence au centre hospitalier de Guéret. Pour les usagers et toutes les personnes concernées par l'autisme. Mais aussi professionnels soignants Informations au 07 77 05 10 09 ou 09 66 93 50 37 antenne23@reseaubulle.fr

Week-end Répit

Fin 2020, Le Réseau Bulle 23  a expérimenté une action « Répit » auprès de familles creusoises dont l’un des enfants est autiste.

Ces familles sont parties se reposer dans un gîte, accompagnées de professionnels de l'autisme, mais aussi d'animateurs CAVL AGIR.

Durant ce week-end de repos (où toutes tâches ménagères sont bannies), papa et maman se reposent pendant que l'enfant autiste est pris en charge par des pros la journée mais aussi la soirée dans une infrastructure située à proximité. Les frères et soeurs neurotypiques, quant à eux, profitent des activités en extérieur. "Voir l'article dans La Montagne".

Pour les familles dans la précarité tout est mis en œuvre pour que le reste à charge soit nul ....

Informations et inscriptions antenne23@reseaubulle.fr

ou 09 66 93 50 37

L'habitat inclusif

Une solution d’habitat pour une plus grande indépendance des personnes handicapées.

 

L’habitat inclusif est un concept lancé par l’adapei 23. Des appartements situés dans des quartiers proches des commodités sont proposés à la location aux personnes en situation de handicap. Il s’agit d’un dispositif unique pour favoriser l’autonomie des personnes en difficulté qui souhaitent s’émanciper et devenir indépendants.

Chaque résidence bénéficie de 3 appartements où un local aménagé fait office de centre de partage. Un moyen efficace de ne pas se sentir isolé et de pouvoir interagir avec les résidents affiliés au dispositif. Sur place, l’animateur de l’adapei23 peut à la demande accompagner les résidents dans leur vie quotidienne ou leurs démarches si le besoin s’en fait ressentir, car ici rien n’est imposé. ­­Chacun vit à son rythme et peut participer, s’il le souhaite, aux activités du groupe. 

De plus, le locataire poursuit son accompagnement individualisé avec ses partenaires habituels (associations, professionnels de santé ou du social etc.) aussi bien à son domicile qu’à l’extérieur.

L’adapei23 dispose d’appartements individuels allant du T1 au T3 dans trois résidences creusoises :   deux à Aubusson, une à Guéret. Les animaux de compagnie y sont autorisés.
 

 

Qu’il soit salarié, étudiant, retraité, seul ou en couple, le locataire s’acquitte de son loyer auprès de l’adapei qui le reverse au propriétaire. Le loyer est adapté selon les revenus et une demande d’APL peut être envisagée.

Pour devenir locataire, un dossier est à retirer à l’adapei23. Il n’est pas nécessaire de passer par la MDPH. Tout type de handicap est accepté. Une commission statuera sur l’attribution des appartements, pour un emménagement dès novembre 2020.

À ce jour, si l’habitat inclusif creusois compte neuf appartements, l’adapei23 tend à élargir son offre dès 2021.

Pour tous renseignements, n’hésitez pas à contacter les coordinatrices de l’association : Guéret

Françoise Pineau 06.16.73.22.63

f.pineau@adapei23.asso.fr

Aubusson

Myriam Neyret 07.63.85.86.45

m.neyret@adapei23.asso.fr

 

Le projet Kéfir

Les jeunes se retrouvent souvent seuls à la maison et désœuvrés. Alors, pourquoi ne pas lancer des cafés rencontres qui leur seraient exclusivement dédiés ? C’est l’idée de Bénédicte Duchamps qui nous présente le projet Kéfir.

Ce projet étant avant tout d’améliorer et de faciliter le dialogue entre le groupe et les intervenants extérieurs. Parti d’un nombre restreint de 3 candidats, le groupe est désormais passé à 7 « jeunes adultes ». Le maximum établi pour ces groupes est de 8 maximum. Pour mobiliser les participants, rien de mieux que le Réseau Bulle 23 qui sait repérer les clients potentiels, mais aussi les infrastructures pour accueillir tout ce petit monde. Pour que chacun puisse s’exprimer librement, ici on ne parle ni thérapie (et ses prises en charge), ni pathologie (le diagnostic n’est jamais évoqué), ni du familial (avec tous les problèmes organisationnels au quotidien). Car on est ici pour prendre du bon temps : les jeunes choisissent leurs activités ou bien encore leurs rencontres, sans obligation de participation. 2 membres suffisent à lancer une activité. La logistique des activités est gérée par Réseau Bulle 23, toutefois l'un des jeunes se proposera pour représenter le groupe. Il pourra s'investir notamment dans la réservation d’un lieu ou d’une salle, jusqu’à l’organisation du programme ou des créneaux horaires des participants… Bref, de quoi s’impliquer dans une action, afin de se sentir « comme tout le monde » !

Crédit images : Pexels, Picky Blue, Oto Zapletal pour Pixabay